• Register
    Register for the Forum and the site.
  • Login
+(230) 5781 5870
info@earthwisecentre.org

Stories of Change

L’Education à travers le Sport

Loin d’être qu’une série dactivité physique menant à des compétitions , le sport peut être un véritable moteur pour le changement, c’est ce que s’attèle à démontrer la Grand Rivier South East Gymnastics Club.

Donner aux jeunes l’opportunité de trouver un sens à leur vie, apprendre la maitrise de soi et la discipline, développer sa personnalité … ce sont là autant de raisons qui ont poussés Sarvesh Lutchmun et Nitesh Kowlesur-  respectivement président  et trésorier de la Grand River South East (GRSE)  Gymnastics Club – à introduire le sport dans leur village.

C’est en l’absence d’activités dans leur village que Sarvesh Lutchmun (23 ans)  et son ami Nitesh Kowlesur (24ans), tous deux champions nationaux de sumo et sambo, ont décidé d’initier les jeunes de leur village au sport. En effet, comme l’explique Sarvesh Lutchmun, “avec l’arrêt des activités sportifs en 2006, les jeunes se retrouvaient souvent à ne rien faire, ce qui les amenaient à s’adonner à la cigarette, l’alcool et parfois même, à consommer de la drogue.” Cela finissait à terme, par avoir un effet néfaste sur leur famille et le village. C’est donc motivé par l’envie de faire changer les choses que fut lancé en 2012, la GRSE Gymnastics Club. En sus de donner des cours de gymnastique, le club sert aussi de lieu pour faire de la conscientisation auprès des jeunes sur divers sujets. Ainsi, le club propose également des cours en ‘life skills management’, des causeries sur le changement climatique, la protection de l’environnement  ou encore, des cours de soutien scolaire entre autres.  Toutes les activités se déroulent au centre Satya Samelam Sabha (sis à Grande Rivière Sud Est)  et depuis leur introduction, la GRSE Gymnastics Club a touché environ une trentaine de jeunes de 4 à 25ans issue du village.

Le sport, bien plus qu’une activité sportive
Exercice d'étirement avant l'entrainement. Pratiquer le sport au plus jeune âge a un impact positif tant sur le plan physique qu'émotionnel.

Exercice d’étirement avant l’entrainement. Pratiquer le sport au plus jeune âge a un impact positif tant sur le plan physique qu’émotionnel.

“Le sport”, souligne Nitesh Kowlessur “est une façon saine de canaliser sa colère et ses émotions ; maintenir une bonne santé physique et mentale tout en cultivant la persévérance“. Il explique également, que pratiquer de la gymnastique et de la lutte lui a été plus que bénéfique quand il a intégré la Special Mobile Force (SMF) car cela lui a permis d’avoir l’endurance physique et mentale ainsi que la discipline, pour faire fasse a la pression des entrainements. Lidesh Jungly, 14 ans, qui pratique de la gymnastique depuis bientôt 1 an abonde dans ce sens. Car comme l’explique-t-il, cela lui permet non seulement de “maintenir une bonne santé physique, mais cela aide aussi à se concentrer dans (ses) études”. Par ailleurs, fait ressortir Sarvesh Lutchmun, “l’impact positif du sport sur un jeune fini par se ressentir dans sa famille, ce qui a pour effet de changer la société dans son ensemble“. Car, souligne-t-il, le développement durable d’un pays ne peut se faire sans le développement intégral de la personnalité d’un individu. Ainsi, pratiquer un sport des le plus jeune âge aide en ce sens.

Conscientisation des jeunes sur les PEID

C’est pour cela, que dans le cadre de la Troisième Conférence International des Petits Etats Insulaires en Développement (PEID) qui se tiendra en Septembre a Samoa, la G.R.S.E Gymnastics Club a tenu à marquer l’évènement par un atelier de conscientisation pour les jeunes qui s’est tenu au village de Grande Riviere Sud Est pendant 3 jours. Ateliers intéractifs qui se sont cloturés par une compétition de peinture et d’écriture pour les jeunes.

Selon Sarvesh Lutchmun, le résultat a été plus que positif. “J’ai été agréablement surpris par les peintures et les textes qui ont été soumis. Ils ont clairement démontré que les enfants avaient bien compris tous les caractéristiques et problématiques des PEID.

Peintures et desseins soumis dans le cadre de a compétition suite aux trois jours d'ateliers intéractifs sur les Petits Etats Insulaires en Développement

Peintures et desseins soumis dans le cadre de la compétition suite aux trois jours d’ateliers intéractifs sur les Petits Etats Insulaires en Développement

En seulement une année et demie d’existence, la GRSE Gymnastique Club se targue déjà d’avoir une vingtaine de médaille de gagner lors de compétitions nationales. Et il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Sarvesh et Nitesh regorgent d’idées afin de contribuer d’avantage au développement de leur village à travers leur club, comme offrir des cours de natation au jeunes, car disent-ils «  bien que nous habitons sur la côte, bon nombre de nos jeunes ne savent pas nager ». Ils ont également commencé un travail de conscientisation auprès des parents sur les bienfaits du sport, afin qu’ils encouragent leurs enfants à en pratiquer.

Ce qu’ils souhaitent par-dessus tout, c’est que les jeunes deviennent plus conscients de leur hygiène de vie et de leur future car disent-ils, ils sont les dirigeants de demain et l’avenir du pays est entre leur main. Comme quoi la plus belle médaille reste de réussir à transformer l’ile Maurice de demain, aujourd’hui.

Shelby Emilien

About the Author

Shelby Emilien is currently a SIDS Youth Representative for the AIMS Region and intern at ELIA-Ecological Living In Action for the EFS Programme. She has a Bachelor Degree in Political Science and International Relations and has worked since 2012 in areas related to sustainable development, namely conservation, project assistance and the media. She has a special interest in research, especially research related to educational systems and reform.

Translate »